Galerie Alexis Bordes

Alexis Bordes Gallery, located in Paris, specialises in original works on paper and canvas by French schools of the 18th and 19th century.

Among other projects, the gallery has been working for several years on the development of the catalogue raisonné of the works of Henri François Riesener.

The gallery is directed by the expert Alexis Bordes. He started as an expert in Flemish and Dutch schools of the 17th century and then gradually specialised in antique drawings. He now advises many European collectors, museums and institutions.

Countries
  • France
Objects "Galerie Alexis Bordes"

Jean-François MILLET (Gréville 1814 - Barbizon 1875). "Etude pour

Jean-François Millet grandit près de Cherbourg et commence dès son plus jeune âge à dessiner sur les murs de la maison paternelle. Monsieur Langlois, conservateur du musée de Cherbourg, conseille à ses parents de le faire travailler. Jean-François, tout en continuant à participer à la vie de la ferme, se met à apprendre le dessin, il est bientôt considéré comme un petit prodige. En 1838, il arrive à Paris et commence son apprentissage à l’âge de vingt-quatre ans dans l’atelier de Paul Delaroche. Millet se passionne très vite pour le Louvre où il passe de longues heures, et c’est là qu’il découvre Michel-Ange, ainsi que Delacroix, Poussin et Giorgione. Dans son atelier de la rue Princesse, il travaille sans relâche, écrasé petit à petit par les problèmes matériels et par la capitale elle même, dont la vie tourbillonnante l’effraie un peu. Il peint d’abord, à ses débuts des portraits et des sujets mythologiques. En contact, à partir de 1847, avec Daumier, Dupré et Troyon, il présente au Salon de 1848 le Vanneur aujourd’hui conservé au Louvre, premier tableau tirant son sujet de la paysannerie, très apprécié surtout dans les cercles d’avant-garde. Bouleversé comme tant d’autres artistes par la révolution de 1848, il devient "le peintre des paysans", il allait alors consacrer sa vie entière à la célébration quasi religieuse du labeur discret et grandiose du monde paysan. L’exaltation de l’homme au travail, nouveau héros des journées de 48, liée chez Millet à une compréhension profonde de la vie populaire, a joué un rôle important pour l’affirmation du réalisme au cours du XIXème siècle. Fuyant la terrible épidémie de choléra qui sévit à Paris en 1849, Jean-François Millet quitte la capitale pour s’installer à Barbizon. Là, il est émerveillé par la nature qui l’entoure, la peinture en plein air s’impose alors à lui. Là, il ne fit pas partie véritablement du Groupe des peintres de Barbizon, bien qu’il les fréquentât, et qu’il eut en commun avec eux un goût naturaliste, et la fuite de la vie citadine. Millet ne quittera plus ce petit village pendant vingt-sept ans jusqu’à sa mort, le 20 janvier 1875. Notre feuille travaillée recto verso, d’abord au pastel et à l’aquarelle, et à la pierre noire au dos, montre bien l’intérêt de Millet pour la végétation luxuriante de Barbizon, et de la Forêt de Fontainebleau toute proche, qui n’auront pas manqué de marquer profondément son travail. L’artiste livre ici l’évocation d’un paysage rêvé et énigmatique, à peine animé par les deux figures au pastel noir en bas de feuillet. La sérénité de l’artiste est ici bien palpable : apaisé et ravi par la contemplation de la nature, et loin du charivari de la cité, Millet rend hommage ici au paysage qui l’entoure. L’ensemble est comme à l’accoutumée chez Millet, d’une facture assez dépouillée, avec cette sincérité et cette absence d’artifices, de mise en scène dramatique ou de démonstration qui caractérise bien son œuvre, même dans les travaux les plus mineurs.Read more

  • FRAFrance
  • Dealer

Blog posts about "Galerie Alexis Bordes"

Realised prices "Galerie Alexis Bordes "

Galerie Alexis Bordes has 70 objects in the categories.

Find address and telephone number to Galerie Alexis Bordes

Galerie Alexis Bordes
4 rue de la Paix
75002 Paris
France
+33 (0)1 47 70 43 30
expert@alexis-bordes.com
Advert