Your search for art, design, antiques and collectables starts here

Maternité porteuse de coupe Yoruba (N° 11772)

About the object

Ex-collection art africain anglaise. Assise sur un tabouret évoquant une double hache, reproduite par ailleurs sur la coiffe qu'elle arbore , cette figure tribale votive représenterait une initiée dont la coupe à offrandes contiendrait des bienfaits prêts à être dispensés . L'emblème du dieu de la foudre et de la justice sociale, Shango ,consiste précisément en un ensemble de haches en pierre qu'il est supposé lancer depuis le ciel pendant les tempêtes. Les divinités des cours d'eau sont également représentées par des pierres et par l'eau des fleuves qui leur sont associées. Cette coiffe représentant de façon stylisée les haches de pierre signale la connexion entre le ciel masculin et la terre féminine, tandis que la haute poitrine dressée symbolise la fertilité. Une référence à la gémélléité, en lien avec les mythes religieux Yoruba du Baba Ibeji , est également liée à cet attribut. Autour de son cou sont nouées des cordelettes rigidifiées par les enduits rituels. Le rouge satiné de la patine visible sous les libations terreuses symbolise le danger et la colère de Shango , mais aussi le sang menstruel de même que l'énergie produite par la circulation sanguine. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango , toujours actives, qui vénèrent leurs dieux, les Orisa , à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination.
Dealer
loading...
Fixed Price
-

You will receive an email for new items in this category!


You will receive an email for new items in this category!



Advert
Advert