Search for over 100 million sold objects in our Price Bank

PAIRE DE BRAS À SIX LUMIÈRES PROVENANT DES COLLECTIONS DE LA DUCHESSE DE SAGAN
Sold

About the object

92 \n\nPAIRE DE BRAS À SIX LUMIÈRES PROVENANT DES COLLECTIONS DE LA DUCHESSE DE SAGAN \n\nAttribué à Pierre-Philippe THOMIRE (1757-1853) \n\nReçu Maître Fondeur-ciseleur en 1772 \n\nFrance, époque Empire, vers 1810 \n\nBronzes dorés \n\nH. 60 cm, L. 41 cm \n\nProvenance \n\nAncienne collection de la Duchesse de Sagan \n\nLa paire de bras de lumière en bronze richement ciselé et doré présente un fût constitué d?un angelot aux ailes déployées présentant généreusement, de ses bras levés, le bouquet de lumière constitué d?une couronne ceinte de rosaces de laquelle sortent les six bras de lumière positionnés en corolle. Le corps de l?angelot émerge d?un faisceau d?acanthes terminé par des palmettes ajourées en chute. Les bras de lumière en forme de corne d?abondance sont scandés de riches volutes feuillagées du plus bel effet et supportent des binets ciselés de feuilles d?eau. Ce modèle peut être attribué à l?un des plus éminents bronziers de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle, Pierre-Philippe Thomire (1757-1853). \n\nOn retrouve ce motif d?angelot sur d?autres modèles attestés de Thomire livrés en 1809 pour le palais de Fontainebleau, comprenant une paire à cinq lumières pour la Chambre à coucher de l?Empereur et trois paires pour le grand salon du petit appartement de l?Impératrice. Le bouquet de lumière se retrouve quant à lui sur un modèle de girandole signé de Thomire présentée par une Victoire. Le grand succès de ce modèle se confirme par l?existence de variantes conçues par les plus grands bronziers de l?époque qui livrèrent pour les différentes résidences impériales ces bras de lumière. Ainsi, Claude Galle livra en 1809 pour le salon du Petit Trianon deux paires à six lumières, et deux autres à sept lumières en 1810. Ravio et Cie en 1813 fournit un autre exemplaire pour le Cabinet de l?Empereur au Grand Trianon. \n\nLa paire d?appliques que nous présentons provient de l?ancienne collection de Violette de Talleyrand, Duchesse de Sagan, épouse du grand collectionneur Gaston Palewski (1901-1984), directeur de cabinet du Général de Gaulle de 1942 à 1946, compagnon de la Libération, Grand croix de la Légion d?honneur, vice-président de l?Assemblée nationale, ambassadeur, ministre d?Etat et président du Conseil constitutionnel. C?est dans leur appartement du 1, rue Bonaparte à Paris que la Duchesse et son époux réunirent une éclectique collection de meubles et objets d?art de la plus grande qualité. \n\nRéférences bibliographiques \n\nHans Ottomeyer - Peter Pröschel, Vergoldete Bronzen, Die Bronzearbeiten des \n\nSpätbarock und Klassizismus, II, Munich, 1986, p. 328 \n\nJean-Pierre Samoyault, Pendules et bronzes d?ameublement entrés sous le Premier Empire, Musée national de Fontainebleau, catalogue des collections de mobilier, Paris, 1989, p.140-141 \n\nMarie-France Dupuy-Baylet, L?heure le feu la lumière, les bronzes du Mobilier national 1800-1870, Dijon, 2010, p.58 \n\n50 000 ? 70 000?
US
NY, US
US

*Note that the price is not recalculated to the current value, but refers to the actual final price at the time the product was sold.

*Note that the price is not recalculated to the current value, but refers to the actual final price at the time the product was sold.


Advert
Advert